Il faut que je vous parle AB-SO-LU-MENT de FitzChevalerie. Mais, bon, là, au cas où vous avez bien suivi, ce sont les soldes, et même les deuxièmes démarques, et puis aussi l'anniversaire de ma fille et aussi le temps de la frangipane à la pistache ... alors je n'ai pas trop de temps à consacrer à mon ordinateur ;-)

Mais bon quand même, comme je ne voudrais ni être dévorée par un dragon, ni forgisée, ni même jetée dans la trempette* ou pire encore ... je me lance pour un petit résumé des trois premiers volumes. Oui, j'ai bien dit "trois premiers" sur douze (ou p'têt treize !) : "L'Apprenti Assassin", "L'assassin du Roi" et "La Nef du Crépuscule".

Ah oui, il faut vous préciser qu'il s'agit d'un épopée fantastique ("fantasy" en grand-breton). Et dites pas "beuurk !" en zappant de blog avec votre souris, MOI NON PLUS JE N'AIME PAS la science-fiction, ni même les livres fantastiques. Mais Fitz, c'est mon HEROS !

Et son auteure, Robin Hobb est reconnue aujourd'hui (c'est son éditeur qui le dit) comme un des maîtres en la matière, à l'image de Tolkien, l'auteur de l'épopée "Le Seigneur des Anneaux".

Dès le début du premier livre, nous sommes plongés dans une époque certainement lointaine mais impossible à dater. Une forteresse se dresse, noire, austère ; le dynastie des Loinvoyant y exerce le pouvoir au royaume des Six Duchés.

Voilà qu'on amène à la Cour un petit garçon. Fitz, ce qui signifie "bâtard", est le fils naturel du prince Chevalerie. Recueilli par le maître d'écurie Burrich, il mène une vie d'enfant sans contrainte.

Les péripéties se succèdent, le suspense augmente à chaque chapitre : Chevalerie meurt, le Royaume est attaqué par les Pirates Rouges, puis envahi par des êtres étranges qui semblent avoir perdu leur âme, le roi Subtil perd son influence, les provinces se rebiffent.

Fitz devient Fitzchevalerie par la volonté de son grand-père, il apprend l'Art, une magie noble et héréditaire destinée à puiser de la force physique et morale dans les pires difficultés et il va faire le dur apprentissage de son destin d'assassin royal. Formé par Umbre, un mage qui vit clandestinement dans les tours et les passages secrets de la forteresse, il apprend la diplomatie et les pouvoirs des poisons. Il est également doué du Vif, mais cette magie qui permet de communiquer avec les animaux est plutôt mal vue et les membres du Lignage sont pourchassés.

Vérité, appelé à devenir roi-servant, se marie avec Kettricken, du royaume des Montagnes, et toute la Cour part pour les fiançailles ... Fitz est au coeur d'une multitudes d'intrigues et d'evénements insolites. Ses rencontres avec le fou, avec Molly, avec Fouinot lui apportent chaleur et amitié au milieu d'intrigues qui se multiplient dans une atmosphère de mystères et de magie.

Vérité part à la recherche des Anciens dans les Montagnes afin de trouver une réponse aux malheurs qui s'abattent sur le Royaume. Royal prend alors le pouvoir et c'est le crépuscule sur le Royaume des Six-Duchés, divisé, exsangue et appauvri. Les Vifiers sont pourchassés et le Clan d'Art dissous...

Récit d'actions empli de suspens, vos enfants dès 12 ans accrocheront certainement s'ils aiment le genre. Pour les adultes, c'est un voyage initiatique, la recherhce d'un équilibre entre loyauté, fidélité et sacrifice de soi.

Les personnages sont bien décrits, atachants ou repoussants. On a bien le temps de rentrer dans les intrigues, qui sont bien expliquées. Mais il ne faut pas vouloir trouver de réponses immédiates à toutes les questions posées dans cette première partie ... Il faudra même attendre parfois longtemps avant de comprendre la présence et le comportement de quelques personnages qui paraissent secondaires.

Les trois épisodes suivants nous permettront d'aller sculpter un dragon ...

*pour ceux qui n'ont pas suivi l'affaire de la trempette, je vous conseille de (re)louer "Qui veut la peau de Roger Rabbit" cela vous divertira entre deux aventures passionnantes de Fitz ...