Paris_1Parfois, rien ne se passe comme on veut ! Et ce fut le cas hier (bon, je dis hier, parce que vous me lirez mardi - ben oui je suis pas là ce matin, enfin demain matin - mais en fait on est toujours lundi et j'en ai marre de cette journée ratée !)

Exemple de journée ratée : on se réveille de bon matin et on entend la pluie qui ruisselle (que dis-je ? ruisselle ? Non, elle CATARACTE sur le rebord des fenêtres en zinc) et on se dit "Ahhhhh! Voilà ce qui m'a réveillé de si bon matin !" Donc, on se lève vu qu'on va pas se rendormir avec tout ce boucan.

On arrive dans la cuisine et on se rend compte qu'on a "omis" d'acheter du pain la veille (donc dimanche, parce qu'on est partis à la campagne cueillir des framboises) et pas de chance, le lundi, la boulangerie, elle est closed. Alors on est obligé de manger des céréales alors qu'on n'en avait pas envie.

Après, on oblige petite fille de 5 ans à prendre une douche, mais elle veut pas vu qu'elle s'est déjà lavée hier ... Et comme on en a marre de dire tous les jours "C'est tous les jours qu'il faut se laver" on l'empoigne par ce qui passe (au choix : la manche de pyjama rose de princesse, la peau des fesses, du cou, un bras, les cheveux, un doigt de pied ...) et on la flanque dans la baignoire. Et voilà qu'elle vous transforme la salle de bains en piscine géante (Leçon n°1 : ne pas contrarier un enfant de 5 ans. Ah bon, si on peut ? Vous z'appellerez pas la dass ?)

Pendant ce temps (on a la paix 5 minutes pendant qu'elle essaie de se noyer dans la piscine géante), on blogguise légèrement et on constate que Muriel a fait du pain sans pétrissage. Ben si on avait vu ça hier soir, on aurait eu du pain frais ce matin. Et hop ! On se met la page au chaud en favori en attendant que la salle de bains se libère pour y passer aussi et être toute proprette dans sa cuisine (on a lu sur mon blog de fille comment les bloggueuses s'habillent quand elles blogguisent, ben on a intérêt à faire de l'ordre dans sa garde-robe : que je te mets le petit pantacourt - qui s'appelle pantalon raccourci maintenant - et j'oublie pas mes bijoux, mon make-up et mon parfum. C'est bien simple, on a pas commenté, trop la honte de dire comment on était -pas- habillée !). Au passage, on voit que le thème du KKVKVKV #20 est sorti et on ressort sa recette de pâte à choux des archives. Voilà, on est parée pour la journée de boulot ...

On passe enfin à la salle de bains, mais la porte, faut qu'elle reste ouverte : petite fille a besoin de vous entendre pendant qu'elle s'habille ... Ya du progrès : avant fallait aussi qu'elle reste DANS la salle de bains pour vous VOIR. Et ca-tas-tro-phe, petite fille commence à taper des pieds (heureusement, on habite le rez-de-chaussée !) : elle veut pas mettre le pantalon préparé repassé avec amour. Les chaussures non plus d'ailleurs ! Elle veut mettre une ROBE et ses SANDALES. (Leçon n°2 : continuez de contrarier votre enfant de 5 ans et vous aurez des nouvelles de la dass).

Enfin, on est prête. Petite fille vous laisse tranquille : elle écoute Sol en Si dans sa chambre. On commence par le pain. Voilà, c'est fait, ça gonflouille gentiment. Mais qui voilà en tapant des pieds ? C'est petite fille veut appeler Maaaaaathiiiiiiilde -la sioupercopine qui vaut bien petite fille dans son genre-, maintenant ! Alors on appelle, mais c'est le répondeur. Mais petite fille veut qu'on rappelle. Mais on explique que c'est pas la peine parce qu'on a laissé un message et que la maman de Maaaaaathiiiiilde rappellera quand elle l'aura. Alors petite fille a une super idée : elle veut ALLER CHEZ Maaaaathiiiiilde. Alors on contrarie de nouveau les projets de petite fille parce qu'il continue à pleuvoir comme vache qui pisse et qu'on va pas sortir pour trouver porte close chez Maaaaaathiiiiilde. (Leçon n°3 : si elle continue à crier comme ça, les voisins vont appeler la dass).

Bon, avec tout ça, c'est pas qu'on s'ennuie, mais c'est le moment de mettre le pain au four. Plaque ok, pâte ok, papier sulf ok, farine ok, température du four ok, bol d'eau ok. Tout ok. Mais 20 minutes plus tard, le pain, pas ok du tout ! Tout plat, tout pas cuit au centre, tout pâle comme un ours polaire. On le remet 5 minutes. Sasserarien ! Râté !

Arc_en_ciel_5Petite fille en profite pour vous harceler : "je veux aller au parc. Maintenant ! Je veux prendre mon vélo". Coup de chance : la pluie s'est arrêtée ! Alors on se prépare : les chaussettes, les chaussures, le manteau de pluie, le vélo à la cave. Et on sort. Et on rentre illico car il recommence à pleuvoir. Et petite fille hurle dans la cage d'escalier "Maman t'es méchante, je veux faire du vélo maintenant !" Mais on résiste aux pleurs, aux voisins et on se sauve en courant (j'aurai bien aimé !), mais non, on rentre à la maison et on supporte en serrant les dents les pleurs désespérés de la chair de sa chair qui peut pas aller faire sa kakou avec son vélo rouge, que même elle fait des huit depuis hier et que c'est la fin du monde pour elle de pas faire des huit aujourd'hui.

Alors pour se changer les idées, on attaque la pâte à choux en se disant que c'est pas mal, des chouquettes, pour le goûter et on gardera quelques choux pour le KKVKVKV, histoire de s'entraîner. D'ailleurs, on a déjà des idées pour garnir les choux. On a l'impression de faire tout bien, mais bizarre, la pâte est ... pâteuse, flasque, molle. On met que 2 oeufs pour la peine et on met beaucoup de temps à assècher la pâte à feu doux. On fait quelques gros choux cuisson 1 pour le "bas" des religieuses et le reste taille chouquette. Plaques ok, choux ok, grains de sucre ok, température ok. On enfourne. Et là, surprise : ça monte pas, les choux, ils restent taille cuiller à café. Sont bons (parfumés à la fleur d'oranger, miam !), sont cuits, sont dorés à l'extérieur. Mais zont pas gonflés d'un poil. La pâte, elle a fait pleins de micro-bulles à l'intérieur, on a l'impression de manger de la génoise !

Et là, je dis *** de temps trop humide, on peut même plus cuisiner tranquille ! Alors on finit la journée en regardant "Charlie et la chocolaterie" avec petite fille -parfois faut savoir céder aux caprices de ses enfants-, tout en avançant la tonne de repassage et en se disant que bon ben tant pis, mardi, y'aura pas de recette sur Coups de Coeur, et qu'en plus, y'aura pas de pain au petit déjeuner non plus !

Bon, allez, bonne journée !

PS1 : Le visiteur qui est arrivé ici (clic!) en goguelant "recette avec fromage blanc périmé" est prié de ne pas m'inviter à dîner dans les prochains jours. Merci !

PS2: Remarquez que ma super journée, elle a démarré jeudi soir, quand je me suis rendue compte à mi-chemin que j'étais partie à la piscine avec mes ... chaussons (rien que d'y penser, j'en ris encore !)

PS3 à 11 heures et quelques : finalement, je suis là, j'ai chopé la crève en ramassant les framboises dimanche ;-)